Bienvenue sur world-blogueur.com ! Ce blog rassemble les récits et photos de mes périples et expériences près d'ici ou à travers le monde. Des voyages à vélo, en bus, en train, sac à dos, en fourgon, en famille, en montagne ou tout au nord... Consultez également ma bibliothèque qui rassemble mes comptes-rendus de lecture, et inscrivez-vous à la newsletter afin d'être informé des dernières mises à jour. Bonne route...

samedi 29 août 2020

Été Covid, un ferry pour la Grèce (1/2)

Les billets étaient pris depuis novembre. Très incertain depuis ce printemps marqué par l'épidémie, ce voyage en Grèce est une bouffée d'air (chaud) après cette période de confinement et d'immobilisme.

Nous reprenons donc la route en camion, vers la Grèce continentale. Routes montagneuses, sites antiques, eaux cristallines et ports de pêche, voici en quelques mots les contours d'un voyage riche en couleurs et en saveurs... Les cigales ? Elles ne s'arrêtent qu'à la nuit tombée...

18/07/2020     Jour : 478 km      Total : 478 km

Départ traditionnel et tardif de Vendée après une quinzaine de jours de vacances.

 

La cathédrale de Nantes est en feu, le périphérique est bloqué.

Challans, Niort, Montluçon, nous prenons la poudre d'escampette en dehors des sentiers battus afin d'éviter le coût exorbitant des péages français.

Petit parking très au calme à Rocles quelque part dans l'Allier entre La Prugnole et Blanchetière. Pour celles et ceux qui ne visualisent pas, nous sommes à une trentaine de kilomètres au sud-ouest de Moulins.

Les enfants ramassent des bâtons qu'ils jettent dans le lac tandis que mes talents de bricoleur se confirment: le mitigeur nouvellement installé inonde le camion.


 


 

19/07/2020     Jour : 503 km     Total : 981 km

Nous retrouvons les joies des routes nationales et départementales. Pause déjeuner à Châtillon sur Chalaronne, pause baignade dans les eaux alpestres et limpides du lac du Bourget.

 

Peu après Chambéry, il faut se résoudre à prendre l'autoroute, nous perdrions beaucoup trop de temps dans les lacets de montagne.

61 euros pour parcourir les 13 km du tunnel de Fréjus, près de 5 euros le kilomètre et nous sommes en Italie.

Nous passons la nuit sur un petit parking en pleine nature au milieu des vignes italiennes.

 

 
 



20/04/2020     Jour : 440 km     Total : 1421 km

Après une réunion collégiale, nous décidons de faire le détour pour tenter de redresser la tour de Pise. Nous empruntons donc l'autoroute en direction de Gènes.

L'itinéraire est impressionnant. C'est une succession de tunnels et de ponts au-dessus du vide. Les contraintes techniques liées au relief pour construire une telle route sont multiples...

Je suis stupéfait: Pise est une petite ville dotée d'une immense cathédrale. Nous trouvons une place à deux pas de la tour inclinée. Le site est quasiment désert, superbe et d'une blancheur éblouissante. La chaleur est intense.

 

 
 











 Les rares touristes portent le masque, les militaires en armes assurent la sécurité de ces derniers, drôle d'époque où le badaud est la cible potentielle du terrorisme et des épidémies...

Depuis quelques temps, j'utilise l'application Park for Night qui recense les lieux qui peuvent accueillir pour la nuit les camping cars et fourgons.

Nous sommes donc accueillis par une petite dame dans les collines de Toscane, entourés par les oliviers, les cyprès et les vignes.

 

Après 440 km en camion, nous partons en promenade sur les flancs cultivés. Formidable coucher de soleil et douche salvatrice. 







21/07/2020     Jour: 332 km     Total : 1753 km

Nous quittons ces paysages merveilleux et reprenons la route, déserte.


Dans les rues, personne. Pas de piétons, les rideaux sont baissés, les volets fermés. L'Italie semble anéantie par la chaleur.

Nous nous arrêtons dans un snack pour déjeuner. Chaises et tables sont stockées au fond de la salle, nous sommes les seuls clients. Le Covid s'associe à la chaleur pour vider les lieux publiques.

Nous parvenons à Ancône, ville promontoire sur la mer Adriatique, nous y embarquerons demain pour la Grèce.

 

Il fait plus de 40°c, pas de climatisation dans le camion. Nous n'avons pas d'eau au frigidaire, les bouteilles qui traînent à nos pieds sont bouillantes. Ne manquent que les sachets de thé.

Je veux tout de même visiter la ville. Mon argument : eau fraîche et glaces. Cette promesse se transforme en quête, une course d'orientation dans une ville désertée. Nous sommes ruisselants quand nous nous affalons sur les chaises d'un petit café ombragé.

 







 
 
17 kilomètres plus au nord, nous trouvons un petit parking en bord de mer. 2 heures dans l'eau. 
 








 
Le parking jouxte la voie ferrée. Toutes les heures, c'est un vacarme assourdissant qui nous fait sursauter. Au moins, le train nous apporte un peu d'air.

22/07/2020     Jour : 19 km     Total : 1772 km

Le départ est prévu pour 14h30. Nous n'attendons pas longtemps avant d'embarquer, l'immense ferry de 2300 places est vide aux trois quarts.

Nous prenons possession de notre cabine, les enfants commencent à apprendre le grec. La traversée doit durer 17 heures.










Lire la suite du voyage en Grèce

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Archive du blog